Première édition du Ciné-Sciences de Los Angeles

Le Service pour la Science et la Technologie du Consulat Général de France et le Théâtre Raymond Kabbaz, Lycée Français de Los Angeles, ont organisé, le mercredi 28 novembre 2012, le premier Ciné-Sciences francophone de Los Angeles. Les membres de la communauté française de Californie, et des américains francophones et francophiles, ont ainsi pu se retrouver et échanger sur la recherche fondamentale dans le domaine des cellules souches.


JPEG
Arrivée des invités au premier Ciné-Sciences organisé à Los Angeles, le mercredi 28 novembre 2012, au Théâtre Raymond Kabbaz, et buffet cocktail offert par le Service pour la Science et la Technologie du Consulat Général de France à Los Angeles. (© Lola Le Moing / Théâtre Raymond Kabbaz, Lycée Français de Los Angeles 2012)


Le film documentaire projeté lors de cet événement, « Nicole Le Douarin, une chercheuse sachant chercher », retrace la carrière de cette grande chercheuse, ayant dédié sa vie à la recherche fondamentale sur l’embryologie des animaux vertébrés tels le poulet, la souris et l’homme. Ses travaux pionniers en biologie développementale ont permis à d’autres, comme le Professeur Bruno Péault, qui a accompli sa thèse doctorale auprès du Professeur Le Douarin, de reprendre le flambeau. En utilisant les découvertes et connaissances cruciales développées par le Professeur Le Douarin (et d’autres à travers le monde), les professeurs Barnhill, Lugassy et Péault font aujourd’hui avancer la recherche sur les cellules souches.

Dr Agenès et Professeur Péault ont, après la projection du film, présenté au public les cellules souches et les travaux de recherche actuels sur ces cellules. Ces présentations ont permis d’élucider quelques mystères pour une audience curieuse de comprendre et de savoir ce que sont vraiment ces cellules, leur fonctionnement et leur potentiel. Ainsi, les cellules souches sont des cellules diverses et variées. Elles ont différent potentiel – certaines peuvent régénérer tout un organisme (les cellules embryonnaires par exemple), alors que d’autres ne peuvent régénérer qu’un type cellulaire (comme les cellules de la peau).


JPEG
Projection du film documentaire « Nicole Le Douarin, une chercheuse sachant chercher », and mot de bienvenue de Fabien Agenès, Attaché pour la Science et la Technologie au Consulat Général de France à Los Angeles. (© Rudy Bazenet & Aurélie Perthuison / Consulat Général de France à Los Angeles 2012)


La soirée s’est conclue par une séance de questions/réponses qui a permis au public conquis par ce thème de recherche de demander, entre autres, aux chercheurs comment ils étudient les cellules souches (comment et où ils les prélèvent par exemple), et d’expliquer ce que sera la médecine de demain et les implications éthiques de ces travaux. Une question particulièrement percutante s’est portée sur les raisons de notre vieillissement alors que nous possédons des cellules souches encore viables, quel que soit notre âge. Les chercheurs ont répondu à toutes les questions avec franchise et clarté, en expliquant notamment ce qu’ils espéraient accomplir avec leurs travaux de recherche, et ce qu’il restait encore à découvrir.


JPEG
Présentations par les professeurs Péault, Lugassy et Barnhill des cellules souches et des projets actuels de recherche fondamentale dans ce domaine. La première édition du Ciné-Sciences s’est terminée par une session de questions réponses, pendant laquelle les membres du public ont pu demander aux chercheurs d’expliquer ce que sont les cellules souches. (© Noëmie Le Roux / Consulat Général de France à Los Angeles)


Le Professeur Péault, qui travaille spécifiquement sur les cellules souches mésenchymateuses (ndlr : provenant des tissus conjonctifs du squelette) espère un jour pouvoir développer une nouvelle thérapie cellulaire pour soigner le muscle cardiaque. Claire Lugassy et Raymond Barnhill, quant à eux, travaillent sur le mélanome et les mécanismes de diffusion des métastases cancéreuses. L’existence de cellules souches cancéreuses est un sujet d’étude prometteur, ces cellules pouvant avoir un rôle essentiel dans le développement de cancers et constituer une cible potentielle pour les thérapies futures. Tous ces travaux ont un impact crucial pour nos sociétés et la recherche fondamentale, et représentent, avant tout, un réel effort collégial réunissant de nombreux chercheurs à travers le monde.

La soirée s’est ouverte par un buffet cocktail offert par le Service pour la Science et la Technologie. Une centaine de personnes ont assisté à cette première édition du Ciné-Sciences qui fut un succès.


>Rédactrice : Aurélie Perthuison



Pour toute information sur Nicole Le Douarin, Claire Lugassy, Raymond Barnhill et Bruno Péault, ainsi que sur leurs travaux de recherche, veuillez cliquer sur les liens suivants :

- Raymond Barnhill
- Nicole Le Douarin
- Claire Lugassy
- Bruno Péault


Pour toute information sur le Ciné-Sciences, veuillez contacter Aurelie Perthuison, Attachée adjointe pour la Science et la Technologie.

Dernière modification : 14/12/2012

Haut de page