Des français au MIT pour une compétition de biologie synthétique

Les 5, 6 et 7 novembre dernier s’est déroulé au MIT de Boston l’iGEM (International Genetically Engineered Machine), une compétition mondiale de biologie synthétique. Il s’agit pour les étudiants de modifier une bactérie par l’insertion d’ADN afin de lui donner une nouvelle fonction.
JPEG
Les équipes françaises ont eu l’opportunité de présenter leurs projets devant les meilleures équipes mondiales et un jury d’experts en biologie de synthèse. Les résultats ont été dévoilés lundi 7 novembre lors de la cérémonie de remise des prix qui a clôturé l’événement et distingué quatre équipes finalistes : Imperial College London – MIT - University of Washington - ZJU China. Parmi elles, l’équipe américaine de Washington a été désignée comme “Grand Prize Winner“, suivie par l’équipe londonnienne (“1st Runner Up“) et l’équipe asiatique ZJU-China (“2nd Runner Up“). Dans la catégorie “Environnement”, c’est l’Université de Calgary qui a été primée.

Retrouvez la cérémonie en vidéo et l’intégralité des résultats sur : http://2011.igem.org/Jamborees

Parmi les équipes françaises présentes, l’équipe LYON-INSA-ENS avait remporté une médaille d’or et le prix de la "best new biobrick device, engineered" (meilleure construction d’ADN) lors de la finale européenne de l’IGEM 2011 à Amsterdam. La finale du concours iGEM a permis à l’équipe lyonnaise de mesurer le professionnalisme des meilleures équipes mondiales, même à un niveau étudiant, et leur a donné envie d’améliorer leurs performances. Cette aventure a aussi été l’occasion de rencontrer les autres équipes françaises présentes à Boston : ENSPS Strasbourg, Paris Bettencourt, Grenoble et d’envisager des collaborations et une mise en commun des compétences pour les futurs projets.

JPEG

« Belle aventure, nous revenons de Boston sans prix mais toujours avec un bon accueil autour du projet. Toute l’expérience acquise en observant les grandes équipes internationales habituées à l’iGEM nous servira à faire encore mieux la prochaine fois ! We’ll be back, higher, better, faster, stronger… »
En conclusion de l’aventure 2011, leur plus belle récompense reste peut-être celle d’avoir proposé un système qui a su convaincre les industriels de la filière. En effet, la création d’une start-up est à l’étude a fin d’optimiser et d’industrialiser le dispositif mis en place.

En savoir plus :

Dernière modification : 17/06/2013

Haut de page