Climat : déclaration commune Québec, Ontario, Colombie-Britannique et Californie

Le Québec, l’Ontario, la Colombie-Britannique et la Californie s’unissent pour faire progresser la lutte contre les changements climatiques

Dans une déclaration commune rendue publique aujourd’hui, le gouvernement du Québec et les gouvernements de l’Ontario, de la Colombie-Britannique et de l’État de la Californie, ont réaffirmé leur engagement commun envers la lutte planétaire contre les changements climatiques.

Depuis plusieurs années, le Québec fait de la lutte contre les changements climatiques une priorité. C’est la raison pour laquelle le gouvernement intensifie ses efforts afin de réduire de 20 % les émissions québécoises de gaz à effet de serre sous le niveau de 1990, d’ici 2020, et pour accroître la résilience de la société québécoise face aux impacts des changements climatiques. C’est en ce sens que le Québec s’est doté du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, qui touche notamment l’efficacité énergétique, les énergies vertes, l’aménagement durable du territoire et le développement de technologies propres, et ce, dans plusieurs domaines dont l’électrification des transports. Enfin, le Québec s’est positionné en pionnier aux côtés de la Californie dans la mise sur pied d’un système de plafonnement et d’échange de droits d’émission de gaz à effet de serre (SPEDE) qu’il a lié à celui de la Californie le 1er janvier 2014.

Alors que des négociateurs du monde entier sont actuellement à Lima pour établir les bases d’une nouvelle entente internationale concernant les changements climatiques en vue de la Conférence des Parties qui se tiendra à Paris en 2015, les quatre États fédérés, animés par une ambition commune de bâtir ensemble un avenir prospère, durable et plus sobre en carbone, expriment leur volonté de poursuivre leurs efforts en faveur de la lutte contre les changements climatiques afin d’encourager la mise en œuvre de mesures ambitieuses en faveur du climat à l’échelle mondiale.
Tous reconnaissent la menace que représentent les changements climatiques autant au niveau environnemental qu’économique. Ils déclarent donc leur désir de collaborer ensemble vers des cibles de réduction de gaz à effet de serre ambitieuses.

« Les conséquences des changements climatiques sont bien réelles, il est urgent d’agir et le temps est venu de prendre des décisions en pensant à nos enfants et à ce qu’on veut leur léguer comme héritage. Le Québec, tout comme ses partenaires, assume pleinement cette responsabilité en posant des gestes majeurs qui contribueront non seulement à l’effort planétaire de réduction des émissions de GES, mais également à la relance économique du Québec », a déclaré le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel.

« Le moment est venu d’agir rapidement et de concert contre les changements climatiques. L’Ontario est fière de faire partie des nombreux gouvernements nord-américains qui reconnaissent l’urgence de mettre fin aux dommages irréparables que les changements climatiques engendrent. Cette déclaration réitère notre détermination à exercer un leadership par l’exemple, à encourager les autres régions à participer à l’effort et à léguer aux générations futures une planète saine et prospère. »

— Glen Murray, ministre de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique

« Il est important pour les gouvernements, tels que celui de la Colombie-Britannique, de mettre en relief les nombreuses façons par lesquelles nous pouvons contribuer à la lutte contre les changements climatiques à l’échelle mondiale. Par la mise en place d’objectifs et de politiques, tels que la taxe sur le carbone de la Colombie-Britannique, à revenu neutre pour le gouvernement, et par le développement de solutions comme l’utilisation du gaz naturel liquéfié (GNL) propre, il est possible de servir d’exemple pour les pays qui élaborent leurs stratégies en prévision de la Conférence de Paris en 2015. »
— Mary Polak, ministre de l’Environnement de la Colombie-Britannique
« La Californie est un chef de file dans l’élaboration de politiques efficaces pour réduire la pollution reliée au carbone et lutter contre les changements climatiques. Notre expérience révèle que l’engagement envers un avenir énergétique sobre en carbone est également un puissant moteur de croissance économique. Or, nul état ou province ne peut y parvenir seul. Cette déclaration démontre une fois de plus l’importance que la Californie accorde à la collaboration avec d’autres États et régions d’Amérique du Nord et d’ailleurs pour réaliser de véritables progrès en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre et créer une dynamique favorable à la signature d’un nouvel accord international à Paris l’an prochain. »

— Matthew Rodriquez, Secrétaire à la protection de l’environnement de la Californie

La déclaration commune est disponible dans le site Web du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques à l’adresse : www.mddelcc.gouv.qc.ca/changements/declaration_commune_qc-on-cb-ca.pdf.

Dernière modification : 10/12/2014

Haut de page