Conditions d’entrée

Toute personne désirant se rendre aux États-Unis pour quelque raison que ce soit doit être en mesure de présenter aux frontières américaines un passeport en cours de validité. Les français peuvent venir en visite aux Etats-Unis pendant 90 jours ou moins sans visa, pour affaires ou en touristes. Cependant, un séjour de plus de 90 jours ou l’exercice de certaines activités sur le territoire américain (établissement, travail, activité commerciale, études, etc..) requièrent l’obtention préalable d’un visa.

Catégories de visas non immigrants les plus usuelles

B-1/ B-2
6 mois (renouvelable une fois). Le visa B-1 est destiné aux voyages d’affaires et le visa B-2 aux voyages touristiques de longues durées. L’un et l’autre ne permettent pas de travailler.

E-1/E-2
5 ans (renouvelable chaque année). Ces visas sont destinés aux importateurs (E-1) ou aux investisseurs (E-2).

F-1/M-1
Durée des études. Ces visas sont destinés aux étudiants poursuivant leurs études dans les universités ou écoles américaines.

H-1B
3 ans (renouvelable une fois). Ce visa est réservé aux cadres. Il est nécessaire de posséder un diplôme de niveau Bac +3 ou une expérience professionnelle équivalente.

I
Durée du contrat. Ce visa est destiné aux journalistes.

J
12 à 18 mois. Cette catégorie de visa concerne les programmes d’échanges, scolaires ou culturels.

K

90 jours. Le visa fiancé(e) de citoyen(ne) américain(e) permet de venir aux Etats-Unis pour se marier dans les 90 jours.

L
3 ans. Ce visa est destiné aux dirigeants de société et certains cadres spécialisés. La demande doit être effectuée par une société américaine, filiale ou société-mère d’une société française. Les candidats à ce visa doivent avoir été employés au moins six mois par la société française pendant les trois ans précédant la date de la demande de visa.

O
3 ans. Ce visa est réservé aux étrangers "exceptionnels" dans leur discipline (artistes, acteurs, ingénieurs, cuisiniers, etc..) et leur personnel d’accompagnement

P
5 ans. Ce visa est destiné aux sportifs de haut niveau et à certains artistes.

Il faut noter que les conjoints de titulaires de visas J, E et L peuvent demander un permis de travail. Pour avoir de plus amples informations sur les nombreux types de visas non immigrants, veuillez vous connecter sur les sites internet suivants : www.uscis.gov (site des USCIS, ou United States Citizenship and Immigration Services, précédemment appelé INS, ou Immigration and Naturalization Service) ou www.amb-usa.fr site de l’Ambassade des Etats-Unis en France)

Visiter les Etats-Unis en touriste, sans visa

Les personnes effectuant un séjour touristique ou d’affaires de courte durée (inférieure à 90 jours) aux Etats-Unis sont dispensés de visa, sous deux conditions :

- à partir du 26 octobre 2004, qu’elles soient titulaires d’un passeport à lecture optique (pour la France, passeport de type "Delphine" qui peut être délivré par la préfecture ou le Consulat de France de votre lieu de résidence) ;
- lorsque le voyage s’effectue avec des enfants mineurs, que chaque enfant soit titulaire de son passeport individuel.
La dispense de visa n’autorise aucune activité rémunérée. Le bénéficiaire ne peut pas prolonger son séjour ou modifier son statut pour obtenir un visa. Contrairement à une légende tenace, la limite des 90 jours ne peut être étendue par le biais d’une excursion au Mexique ou au Canada. Les "United States Citizenship and Immigration Services" qui dépendent maintenant du "Department of Homeland Security", sont chargés du contrôle des frontières et appliquent ces règles de manière très stricte. Rester aux Etats-Unis sans visa au-delà des 90 jours autorisés expose le contrevenant à de graves sanctions (par exemple, ne plus être admis sans visa sur le territoire américain). Le Consulat ne peut obtenir des autorités américaines l’admission d’une personne dont l’entrée sur le territoire aurait été refusée, même à titre exceptionnel.
De plus, même avec un visa, un dépassement de la durée de séjour autorisée de plus de 180 jours entraîne une interdiction de séjour absolue de 3 ans, qui est portée à 10 ans si le dépassement excède un an. Le fait de changer de passeport pour cacher des séjours antérieurs ne trompe plus les autorités américaines car les entrées et sorties de ressortissants étrangers sont maintenant suivies de manière informatisée.

Programme US-Visit

A compter de janvier 2004, certains étrangers arrivant aux Etats-Unis munis de visa peuvent être requis de laisser leurs empreintes digitales et de se soumettre à une photographie numérique. Une procédure identique (empreintes digitales) leur sera demandée lors de leur départ des Etats-Unis. Des guichets spécifiques seront mis à la disposition des passagers dans les aéroports. Cette procédure, qui n’alourdit pas considérablement la procédure classique de contrôle des documents de voyage, n’est mise en place que dans les aéroports et ne concerne pas les étrangers entrant aux Etats-Unis par la voie terrestre. En janvier 2004, cette procédure ne concernait pas encore les touristes voyageant dans le cadre de la procédure de dispense de visa (Visa Waiver Program), dont les touristes français. Mais il n’est pas exclu que la mesure leur soit, à terme, étendue.

Avez-vous besoin d’un visa ?

Pour savoir si vous avez besoin d’un visa, obtenir des informations sur la procédure à suivre pour déposer votre demande, et télécharger les formulaires, consultez le site de l’ambassade des Etats-Unis en France.

ESTA : Electronic System For Travel Authorization

Depuis le 8 septembre 2010, les voyageurs concernés par l’autorisation de voyage « ESTA » doivent s’acquitter d’une taxe de 14 USD pour entrer sur le sol américain.

- Pour rappel, depuis le 12 janvier 2009, tous les voyageurs bénéficiaires du Programme d’Exemption de Visa (VWP) sont tenus d’obtenir une autorisation de voyage électronique avant de se rendre aux États-Unis par une compagnie aérienne ou maritime. Cette procédure est appelée système électronique d’autorisation de voyage (ESTA : Electronic System for Travel Authorization).

- Les demandes peuvent être soumises à tout moment avant le voyage, même sans intention de voyager prochainement ; le Département de la Sécurité Intérieure (Department of Homeland Security, DHS) recommande, toutefois, de s’acquitter de cette formalité au minimum 72 heures avant le départ.

Comment fonctionne le système électronique d’autorisation de voyage ?

Les voyageurs devront se connecter sur le site internet « ESTA » à l’adresse https://esta.cbp.dhs.gov et remplir en ligne le formulaire de demande en anglais. Ils devront soumettre la demande d’autorisation de voyage suffisamment à l’avance. Le système en ligne leur demandera de s’identifier et de répondre à des questions relatives aux critères d’admission aux États-Unis, comme sur le formulaire I-94W.

Les demandes peuvent être soumises à tout moment avant le voyage, même sans intention de voyager prochainement ; le Département de la Sécurité Intérieure (Department of Homeland Security, DHS) recommande, toutefois, de s’acquitter de cette formalité au minimum 72 heures avant le départ. Dans la plupart des cas, une réponse quasi immédiate sera fournie par le système électronique d’autorisation de voyage :

- Autorisation accordée : le voyage est autorisé.

- Voyage non autorisé : le voyageur doit solliciter un visa de séjour temporaire auprès des services consulaires d’une ambassade américaine avant de se rendre aux États-Unis.

- Autorisation en instance : le voyageur pourra vérifier l’avancement de son dossier sur le site internet « ESTA ». Une réponse définitive sera disponible dans les 72 heures.

Qui est concerné par l’ESTA ?

Les ressortissants français désirant se rendre aux États-Unis dans le cadre du programme d’exemption de visa, c’est-à-dire pour un séjour touristique ou d’affaires de 90 jours maximum, et bénéficiant :

- soit d’un passeport biométrique,

- soit d’un passeport électronique,

- soit d’un simple passeport lisible en machine fabriqué avant le 26 octobre 2005.

Les personnes titulaires d’un passeport français lisible en machine délivré après le 26 octobre 2005, mais qui n’est ni un passeport électronique, ni un passeport biométrique, doivent demander un visa auprès des services consulaires américains et ne sont pas concernées par l’ESTA (plus d’informations sur le site conseils aux voyageurs).

Les ressortissants français qui sont titulaires d’un visa américain ou d’une autorisation de séjour aux États-Unis ne sont pas concernés par l’ESTA.
Conditions d’application de l’autorisation de voyage « ESTA »

L’autorisation de voyage est exigée depuis le 12 janvier 2009 pour tous les voyageurs se rendant aux Etats-Unis par une compagnie aérienne ou maritime dans le cadre du Programme d’Exemption de Visas.

Cette autorisation est valable deux ans, sauf en cas d’annulation, à compter de la date à laquelle elle aura été délivrée, ou avant ce délai, à la date d’expiration du passeport.

Elle est valable pour entrées multiples. Le demandeur pourra facilement mettre à jour l’autorisation préalablement accordée sur le site internet « ESTA » pour les voyages ultérieurs, ou en cas de modification de l’itinéraire ou de l’adresse de destination.

Elle ne garantit pas l’admission sur le territoire américain au poste frontière. L’autorisation de voyage « ESTA » permet uniquement aux passagers à destination des Etats-Unis d’embarquer à bord d’une compagnie aérienne ou maritime dans le cadre du Programme d’Exemption de Visa. (Pour de plus amples informations, consulter la rubrique « For International Visitors » à l’adresse www.CBP.gov/travel).

Le sytème « ESTA » a pour but de renforcer la sécurité des voyageurs se rendant aux Etats-Unis dans le cadre du Programme d’Exemption de Visa. Il vise à maintenir le programme et en élargir la participation.

Depuis le 12 janvier 2009, les voyageurs se rendant aux Etats-Unis dans le cadre du Programme d’Exemption de Visa sans autorisation de voyage « ESTA » sont refusés à l’embarquement, retardés pour des formalités, ou refoulés par les services d’immigration.

Le Programme d’Exemption de Visa (VWP).

Le Programme d’Exemption de Visa (VWP) relève du Ministère de la Sécurité Intérieure (DHS) et permet aux ressortissants de certains pays de se rendre sans visa aux États-Unis pour un séjour touristique ou d’affaires de 90 jours maximum. Pour tout complément d’information, consulter le site internet www.cbp.gov/esta

Dernière modification : 17/12/2015

Haut de page