Alerte sécheresse : les précautions à prendre, les gestes à adopter

Les périodes de sécheresse et de forte chaleur concernent chaque année le sud-ouest des États-Unis, et se traduisent notamment par de gigantesques incendies. Mais les risques sont aussi individuels, puisque chacun peut être sans le vouloir menacé par la déshydratation. Quelles sont les précautions à prendre ?

JPEG

Voici quelques conseils pour mieux affronter les périodes de forte chaleur et de sécheresse :

Les symptômes qui doivent vous alerter :

Des crampes musculaires, des étourdissements, une sensation de faiblesse, une insomnie inhabituelle, des maux de tête, des nausées, ou encore des convulsions ; sont les signes d’un coup de chaleur.

Les personnes à risque :

Les travailleurs manuels, les sportifs, les nourrissons, les personnes âgées, les femmes enceintes, les personnes atteintes de handicap ou sujettes à des maladies chroniques sont plus fragiles, et donc potentiellement plus exposées à un risque de coup de chaleur, qui représente un danger mortel. Veillez ainsi à ce que les personnes les plus isolées de votre entourage soient moins seules en période de grande chaleur. N’hésitez pas à aider, mais aussi à vous faire aider en demandant conseil aux pharmaciens ou médecins : http://bit.ly/28O7K3C

Que faire en cas d’urgence ?

Si une personne est victime d’un coup de chaleur, il faut d’abord appeler les urgences (911). En attendant leur arrivée, il faut si possible transporter la personne dans un endroit plus frais, changer ses vêtements, lui passer de l’eau fraîche sur le visage, les mains et les bras, et la faire boire.

Comment éviter la déshydratation et le coup de chaleur ?

JPEG

Il faut le plus possible se protéger de la chaleur : évitez les sorties ou les activités physiques (même le jardinage ou le bricolage) aux heures les plus chaudes. Lorsque vous sortez, restez à l’ombre, emportez toujours de l’eau avec vous, portez si possible des vêtements amples, légers (coton) et de couleur claire pour ne pas attirer la chaleur.
Chez vous : gardez les fenêtres fermées la journée, ouvrez-les la nuit pour favoriser les courants d’air et rafraîchir votre domicile. Attention : aux Etats-Unis, l’alternance entre la climatisation à l’intérieur et la forte chaleur à l’extérieur est souvent mal supportée par l’organisme, privilégiez donc une température moyenne.
Astuces : pour s’hydrater, il faut boire encore plus souvent que d’habitude (même sans soif !), mais il est également recommandé de prendre des douches fraîches dans la journée ou d’humidifier son corps régulièrement.

Pour les randonneurs :

Le sud-ouest des États-Unis est privilégié par les randonneurs, mais les conditions météorologiques extrêmes dans les nombreux parcs naturels sont très dangereuses. Vérifiez la météo avant de partir et évitez de commencer une randonnée aux heures les plus chaudes !

Concernant l’hydratation : une étude a montré que les besoins des randonneurs en cas de forte chaleur (climat de type désertique) étaient de l’ordre de 9 à 14 litres d’eau.

  • Equipez-vous donc en conséquence (mieux vaut être trop chargé en eau que voyager léger !)
  • Sachez qu’il existe aussi des petites plaquettes qui permettent de rendre l’eau potable (comptez une heure environ).

JPEG

Le Parc National du Grand Canyon, en Arizona



Il ne faut surtout pas attendre d’avoir soif pour boire, et mieux vaut boire quelques gorgées toutes les demi-heures qu’une bouteille d’un coup moins fréquemment. Vous pouvez également miser sur des aliments riches en eau (comme les agrumes ou certains légumes), et il est impératif de beaucoup boire le soir en rentrant. Suivez les conseils des experts et renseignez-vous sur le site internet du lieu où vous vous rendez.

"Be Green" :

Ces phénomènes de chaleur, qui sont chaque année amplifiés, sont évidemment liés au réchauffement climatique. L’eau est par ailleurs une denrée de plus en plus rare dans le sud-ouest des États-Unis : les dirigeants commencent à s’engager, mais des progrès restent à faire. Le maire de Los Angeles, Eric Garcetti, a par exemple lancé en mars 2015 la campagne « Save the Drop ».

JPEG

La campagne "Save the Drop"


Voici quelques idées, réalisables par tous, pour économiser l’eau :

  • Prendre des douches plus courtes (les réduire de cinq minutes suffit)
  • Remplacer l’herbe des jardins par du gazon artificiel, à l’instar du campus de UCLA : un dédommagement est offert (de l’ordre de plus de 10 dollars par mètre carré !)
  • Récupérer l’eau de pluie pour arroser ses plantes
  • Favoriser les installations électroniques et sanitaires qui consomment peu d’eau.
Plus d’information : http://savethedropla.com/

PNG

Dernière modification : 22/06/2016

Haut de page