Café des Sciences, 4 mars, Franck Roy

Café des Sciences du 4 Mars 2010
Intervenant : Franck Roy
Titre : Le traitement de l’eau par ultraviolets (UV)
Thématique : désinfection / potabilisation de l’eau

Cette seconde édition du Café des Sciences a eu lieu le Jeudi 4 mars 2010 au Consulat Général de France à Los Angeles. Elle a accueilli, Franck Roy, Chief Operating Officer de la société Delta UV, implantée à Los Angeles. Delta UV conçoit et commercialise des systèmes de traitement de l’eau basés sur les rayonnements ultraviolets. Delta UV est membre du groupe français Bio UV, premier fabriquant français d’appareils de traitement de l’eau par UV et leader européen sur le marché des piscines et spas privés et collectifs.

Au cours de cette conférence, Franck Roy a présenté les enjeux majeurs du traitement de l’eau dans le cadre des piscines et bassins collectifs et privés. Ces éléments constituent des réseaux fermés dans lesquels la même eau séjourne sur de longues durées. Cette eau est en interaction avec un environnement complexe : particules contenues dans l’atmosphère, feuilles pouvant tomber dans le bassin, baigneurs humains et/ou animaux. L’eau constitue naturellement un milieu propice au développement de microorganismes potentiellement pathogènes tels que des bactéries, des protozoaires ou des algues, expliquant la nécessité d’un traitement désinfectant. D’autres paramètres physico-chimiques tels que la turbidité (clarté) ou le pH (acidité) de l’eau sont également à prendre en compte. L’ensemble de ces paramètres fait que le traitement de l’eau de piscine constitue une problématique complexe.

Franck Roy a par la suite présenté les différentes régulations et solutions techniques en matière de traitement de l’eau parmi lesquels se dégagent deux grandes catégories : les traitements chimiques et les traitements physiques. L’utilisation de composés actifs tels que l’eau oxygénée, le chlore actif, le brome ou le sel entrent dans la première catégorie tandis que le traitement par UV constitue un traitement physique. Le chlore constitue l’un des traitements les plus répandus et présente certains inconvénients, en particulier la formation de composés chimiques chlorés tels que les trichloramines ou les chloroalcanes, qui sont à l’origine du "goût" et de l’odeur de chlore ressentis dans bon nombre de piscines fermées ainsi que dans l’eau potable. Ces molécules chimiques ont des effets nocifs sur la peau, les yeux et les voies respiratoires. De plus, certains pathogènes tels que le protozoaire cryptosporidium ont développé une résistance au chlore et ne sont donc pas éliminés par ce traitement.

Dans la suite de la présentation, Franck Roy a abordé le traitement de l’eau par UV, effectué au moyen de lampes spéciales (à vapeur de mercure), émettant un spectre de rayonnement UV. Il a été montré il y a maintenant plus d’un siècle qu’un rayonnement UV présentant une longueur d’onde de 253.7 nanomètres provoquait la rupture de l’ADN des organismes irradiés, provoquant ainsi leur destruction. La technologie commercialisée par Delta UV utilise ce principe pour tuer les microorganismes présents dans l’eau, qui sont ensuite éliminés par filtration. En jouant sur la longueur d’onde et l’énergie émises, il est également possible de briser les molécules chimiques telles que les trichloramines ou les chloroalcanes. Le traitement par UV peut donc être couplé avec un traitement chimique classique et en réduire les effets secondaires nocifs.

Cette présentation a été suivie par de riches discussions sur les aspects scientifiques, réglementaires et économiques de ce domaine d’activité tels que la part très importante des USA (60%) dans le marché des piscines et spas privés ou collectifs, les différences de régulation entre différents pays et les impacts environnementaux des différents types de traitement. Les systèmes à UV sont déjà largement utilisés pour la désinfection des plans de travail dans les laboratoires et sont de plus en plus utilisés pour la production d’eau potable.

Dernière modification : 26/05/2010

Haut de page